Qui sommes nous?

L'association qui regroupe plusieurs clubs de pêche à la mouche de haute Garonne mais aussi des adhérents individuels, a pour objectif d’organiser et de coordonner toutes actions jugées nécessaires pour faire progresser efficacement et positivement la pêche au sens le plus large et préserver les ressources halieutiques.
Il s’agira donc au minimum de :

Réfléchir, Proposer, Informer et Agir sur tous les sujets qui concernent la pêche :

Porter à la connaissance du plus grand nombre notre vision et notre conception de la pratique de la pêche et de la protection de milieux aquatiques (éthique et concept d’une pêche raisonnée, réglementation adéquate, etc).

Devenir une force de proposition crédible vis-à-vis des organismes de tutelle de la pêche ou en interaction avec le monde halieutique (ex : Fédération Départementale, AAPPMA, DRIRE, Agence de Bassin,en tous lieux, et auprès de toutes les institutions, y compris en justice. L'association s'attaquera en priorité à la protection et à la défense des milieux vivants, de la faune et de la flore, et du lit des principaux cours d'eau de Haute Garonne et de leurs affluents et d'une manière générale appartenant au système fluvial décrit au premier paragraphe.

mercredi 21 septembre 2016

Réponse du cabinet de Madame Royal

Bonjour à tous,
Comme vous pourrez le lire ci dessous , le chef du cabinet de Madame Royal nous a répondu en 8 lignes , je répondrai donc aussi en quelques lignes , que ce directeur soit compétant, qu'il sache vraiment comment fonctionnent nos cours d'eau  et que leur protection passe avant tous intérêts financiers car ce n'est loin d'être le cas en ce moment.
le président
jean pierre JENN

lundi 5 septembre 2016

Lettre ouverte à Mme Ségolène Royal



Objet : STOP AU SACRIFICE DES MILIEUX AQUATIQUES !


                                                                                                              Le 1er septembre 2016
       

                                       - A l’attention de Madame Ségolène ROYAL, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer,
92055 Paris La Défense Cedex.
                                                      


Madame la ministre,
Nous avons l’honneur de vous informer de notre profonde indignation et révolte quant à votre projet en cours concernant le développement de la petite hydroélectricité ou la construction de nouveaux barrages en France, un véritable paradoxe avec la continuité écologique !
Contrairement à l’image que l’on veut bien donner au public, l’hydroélectricité, cette énergie renouvelable n’est pas «  propre » car elle entraîne trop souvent de graves nuisances irréversibles sur les milieux aquatiques.