Qui sommes nous?

L'association qui regroupe plusieurs clubs de pêche à la mouche de haute Garonne mais aussi des adhérents individuels, a pour objectif d’organiser et de coordonner toutes actions jugées nécessaires pour faire progresser efficacement et positivement la pêche au sens le plus large et préserver les ressources halieutiques.
Il s’agira donc au minimum de :

Réfléchir, Proposer, Informer et Agir sur tous les sujets qui concernent la pêche :

Porter à la connaissance du plus grand nombre notre vision et notre conception de la pratique de la pêche et de la protection de milieux aquatiques (éthique et concept d’une pêche raisonnée, réglementation adéquate, etc).

Devenir une force de proposition crédible vis-à-vis des organismes de tutelle de la pêche ou en interaction avec le monde halieutique (ex : Fédération Départementale, AAPPMA, DRIRE, Agence de Bassin,en tous lieux, et auprès de toutes les institutions, y compris en justice. L'association s'attaquera en priorité à la protection et à la défense des milieux vivants, de la faune et de la flore, et du lit des principaux cours d'eau de Haute Garonne et de leurs affluents et d'une manière générale appartenant au système fluvial décrit au premier paragraphe.

samedi 18 février 2017

Carton rouge au Sénat

 Alors que madame  la Ministre Ségolène Royal  n' a toujours pas répondu  aux opposants dont nous faisons partie , concernant  le projet de créer de nouvelles micro centrales et que nos cours d'eau sont en sursis avec celles déja existantes .
Que la mise en conformité des ouvrages hydrélectriques comme ceux d'EDF  trainent en longueur et  que leur effacement pour ceux qui ne peuvent être équipés afin de retrouver  la continuité écologique, peut se compter sur les doigts d'une main.
Le Sénat  sous l'argumentaire de monsieur Daniel Chasseing , républicain , qui ne doit pas savoir que dans nos rivières , il existe un milieu vivant qui permet aussi  d'avoir une eau de qualité et d'alimenter en eau potable beaucoup de nos concitoyens ,  a adopté contre l'avis du gouvernement ce mercredi 15 février , un amendement à la loi relative aux énergies renouvelables et a l’autoconsommation,  sous la pression du lobby des producteurs d’hydroélectricité comme par exemple Hydrauxois .
 
En effet cet amendement dispense certains moulins, ayant une existence légale en vue d'une production hydroélectrique, sur un cours d’eau en liste 2 , des obligations d’assurer la continuité écologique pour les migrateurs
alors que l’article L214-17 du Code de l'environnement stipulait pour les rivières classées en liste 2 que :
« 2° Une liste de cours d'eau, parties de cours d'eau ou canaux dans lesquels il est nécessaire d'assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs. Tout ouvrage doit y être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant. »

Ces obligations d'aménager les ouvrages devaient se faire au terme d'un délai de 5 ans (2013-2018, loi 2006),  afin que certains cours d'eau en liste 2 puissent se rapprocher de la liste 1 , c'est a dire être en bon état écologique , la France qui comme d'habitude est en retard pour la protection du milieu aquatique, a obtenu un délai de 5 années supplémentaires qui a permis ce genre de dérive.

  Aujourd’hui , nous dénoncons le principe de remettre en cause  la restauration de la continuité écologique qui doit être appliquée par TOUS  les  utilisateurs de nos cours d'eau, qui afin de faire de l’hydroélectricité , pertube le milieu aquatique , tout en faisant des profits sous couverture d'énergies renouvelables .
 Moulin, Alabama, Paysage, Des Forêts
Car il est bon de rappeler justement que la plupart de ces moulins  a eau étaient conçus pour faire de la farine avec des roues en bois , tournant au fil de l'eau ou la continuité écologique était en partie respectée et qui ne sera pas le cas avec cet amendement.  
Nous espérons que le parlement européen prendra des mesures contre ces amendements qui ne respectent pas les engagements de la France suite au grenelle ,  Loi sur l'eau , classement des cours d'eau et de la DCE ( Directive Cadre sur l'Eau)